Le matériel et mes conseils pour débuter le tricot

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter le matériel et mes conseils pour bien débuter le tricot. Si vous souhaitez vous lancer, vous ne savez peut-être pas par où commencer, j’espère que cet article pourra vous être utile !

 

Un modèle

En tout premier, si vous êtes débutant, je vous conseille de commencer par choisir un modèle avant d’acheter la laine, et non l’inverse ! Et j’irai même plus loin, je vous conseille de choisir un modèle de marque de laine (Phildar, Pingouin, DMC, Bergère de France, …) et d’acheter la laine correspondant exactement au modèle, vous n’aurez ainsi pas de surprise en ce qui concerne le nombre de pelotes à prévoir et l’élasticité de la laine (un tricot en fil de coton n’aura pas du tout le même rendu qu’un tricot en fil acrylique par exemple).

Il existe de nombreux catalogues des différentes marques, soit avec une sélection de modèles par saison : modèles femme, homme, enfants et accessoires printemps 2018 par exemple, soit par thème : layette, accessoires femme, pull homme hiver 2017-2018, etc etc … Ces catalogues coûtent plus ou moins chers en fonction du nombre de modèles que l’on y trouve, les petits catalogues Phildar par exemple sont très abordables. Mais si vous ne voulez pas acheter de catalogue, vous pouvez également trouver tout un tas de tutos gratuits sur internet (par exemple la chaîne de Fadinou sur Youtube ou le blog de July Pouce Tricote), mais également sur les sites des marques de laine (je vous mets ici le lien vers la partie du site de Phildar contenant les modèles gratuits), il s’agit en général de modèles d’anciennes collections. La plupart du temps, les modèles indiquent la difficulté (débutant, confirmé, expert).

Je vous conseille également de choisir un modèle qui ne sera pas trop long à réaliser afin de voir rapidement le résultat et vous encourager à recommencer. Par exemple des accessoires style bonnet ou headband, ou encore une écharpe avec une grande taille d’aiguille (au moins 6), ou enfin des vêtements pour bébé. Pour ma part, je ne tricote quasiment que des vêtements de bébé, d’une part parce que ce n’est pas trop long, mais aussi parce qu’il n’y a pas de problème de taille, le bébé passera forcément par la taille de votre tricot à un moment donné.

Pour la suite de l’article, je vais supposer que vous avez choisi un modèle de marque de laine et que vous vous apprêtez à acheter la laine correspondante, car adapter une laine à un modèle et inversement est beaucoup plus compliqué et fera peut-être l’objet d’un autre article une fois que j’aurai maîtrisé tout ça !

 

La laine

Comme vous avez choisi un modèle de marque de laine 😉 rien de bien compliqué ici, il vous suffit de suivre les instructions du modèle qui vous indique la référence de la laine et le nombre de pelotes à prévoir. Jetez cependant un œil à la composition de la laine : si vous vous apprêtez à réaliser un paletot pour bébé en taille 3 mois avec de la laine mérinos très chaude et que le bébé est né en mai, ce ne sera pas l’idéal, le bébé risque de ne pas porter votre gilet d’hiver en plein mois d’août !

 

Les aiguilles

Le modèle que vous aurez choisi vous indiquera quelle taille d’aiguille il vous faut. Attention, prenez bien la taille d’aiguille indiquée sur le modèle, et non sur la pelote de laine, car les deux peuvent parfois varier d’1/2 voire 1 taille. Par exemple, vous pouvez avoir une laine qui se tricote en 3.5 ou 4 (la taille d’aiguille se trouve sur l’étiquette de la pelote, sous un logo d’aiguilles croisés, ici par exemple vous aurez l’inscription « 3.5-4 »), mais le modèle indique une taille d’aiguille 4.5 car il prévoit une maille un peu lâche.

Pour info, les tailles d’aiguilles vont de 0.5 en 0.5.

Vous trouverez des aiguilles chez les marques de laine et les merceries bien évidemment, mais vous pouvez également en trouver des beaucoup moins chères dans des magasins type Hema ou Action, ou même à votre supermarché ou le bazar au coin de votre rue si ils possèdent un coin mercerie. Si vous êtes prêts à investir tout de suite dans du bon matériel, sachez que les aiguilles en bambou (que vous ne trouverez que chez les marchands de laine ou les merceries) sont de très bonne qualité et bien plus agréables à manier que les aiguilles en fer ou en plastique.

 

Une aiguille à laine et des épingles

Si votre modèle contient des coutures, il vous faudra impérativement une aiguille à laine et des épingles pour les réaliser.

L’aiguille à laine est une grosse aiguille ronde, qui ne pique pas donc qui n’abîmera pas votre laine, avec un très gros chas pour faire passer un brin de laine de n’importe quelle taille.

Concernant les épingles, je dois vous avouer que j’ai très longtemps cousu sans épingle, mais sur les conseils de ma maman et de ma copine Emmanuelle du blog TricoThé (que vous avez vu dans l’article sur le tricotin mécanique) j’ai finit par m’y mettre, et OMG le résultat n’a rien à voir ! La couture est beaucoup plus régulière puisque vous avez déjà placé et épinglé les deux parties et que celles-ci ne bougent pas !

 

Un mètre de couture ou une règle

Bref quelque chose pour mesurer. En effet, votre modèle indiquera toujours le nombre de mailles à monter, mais rarement le nombre de rangs à effectuer, en général, il vous sera donné une mesure et un point (par exemple « Tricotez 22cm en point mousse »). Indispensable dans ce cas d’avoir un outil de mesure à portée de main.

 

Des ciseaux

Inutile de développer cette section je pense !

 

Un papier, un crayon et un surligneur

Prenons un exemple pour illustrer mon propos : vous tricotez un short pour bébé qui est composé d’un devant et d’un dos exactement identiques, d’une hauteur de 22cm.

Vous tricotez la première pièce, et vous mesurez au fur et à mesure votre ouvrage. A 22 cm, vous rabattez les mailles et votre première pièce est terminé.

Vous tricotez ensuite la deuxième pièce, et comme pour la première, vous mesurez au fur et à mesure votre ouvrage. A 22cm, vous rabattez les mailles et votre tricot est terminé.

Il vous faut maintenant coudre les deux pièces, mais lorsque vous les superposez, vous vous rendez compte qu’elles ne font pas la même taille : en réalité, la première pièce mesure 21.5cm car vous avez tiré votre tricot avant de le mesurer et la deuxième 23cm car vous n’étiez pas tout à fait à plat lorsque vous l’avez mesuré. Ne vous leurrez pas, ce sera toujours le cas si vous ne raisonnez pas en nombre de rangs plutôt qu’en cm, et ce sera encore pire si il s’agit de petites mesures (par exemple, un décrochement de 3 cm).

Pour être précis dans les mesures, il vaut mieux compter le nombre de rangs que vous effectuez : pour la première pièce, vous avez réalisé 102 rangs, pour la deuxième pièce, on oublie le mètre et on tricote 102 rangs. Vos deux pièces feront 21.5cm, mais au moins elles seront parfaitement identiques !

Pour ma part je recopie en abrégé le modèle (vous pouvez aussi le photocopier), en laissant des lignes vides pour compter les rangs, et je surligne les étapes déjà réalisées, ce qui me permet de savoir où j’en suis lorsque je reprends mon ouvrage après plusieurs jours de pause.

 

Voilà pour mes conseils sur le matériel nécessaire si vous voulez débuter le tricot ! J’espère que cet article aura pu vous être utile, en tout cas si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un mail, j’y répondrai avec grand plaisir ! Si vous êtes déjà tricoteur ou tricoteuse, dites-mois quelles sont vos astuces à vous !

Retrouvez également ces conseils en vidéo sur ma chaîne Youtube :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *