DIY – Tissage mural

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour enfin vous montrer le tissage mural que j’ai réalisé avec le métier à tisser en carton et les pompons que j’ai réalisé dans les deux derniers articles !

Matériel

  • Un métier à tisser
  • De la grosse laine de différentes couleurs : toutes les laines que j’ai utilisé pour ce tissage viennent de chez Action, il s’agit des grosses laines à tricoter en aiguilles 9-10 en coloris gris, bleu pâle et rose pâle
  • Une aiguille à laine
  • Des pompons
  • Un bâton de bois
  • Du fil de coton

Je commence mon tissage avec de la laine grise : je coupe un morceau de fil assez long que j’enfile dans l’aiguille à laine, et je passe cette aiguille dans les fils de mon métier à tisser, une fois au dessus, une fois au dessous, etc jusqu’à arriver à la fin du rang.

Au bout du rang 1, je passe au rang 2 en inversant le tissage : si au rang 1 j’étais passée par dessus le fil du métier à tisser, au rang 2 je vais passer au dessous du fil du métier à tisser, et inversement, si au rang 1 j’étais passée au dessous du fil du métier à tisser, au rang 2 je vais passer au dessus du fil du métier à tisser.

Je continue ainsi jusqu’à obtenir la hauteur de la bande grise que je souhaite avoir.

Je change ensuite de couleur et je prends la laine rose pâle. Je commence le premier rang normalement, mais je ne vais pas jusqu’au bout, je m’arrête environ aux 3/4 du rang. Pour le deuxième rang, je reviens au début normalement. Ensuite pour le troisième rang, je m’arrête 1 ou 2 fils du métier à tisser avant le rang précédent, et ainsi de suite afin d’obtenir un tissage en diagonale.

Ensuite je prends la laine bleu pâle et je complète la partie en face de la laine rose : toujours le même principe pour le tissage, mais cette fois lorsque j’arrive en face de la laine rose, je passe l’aiguille à laine dans la boucle formée par la laine rose avant de faire demi-tour, afin de ne pas avoir de démarcation entre les laines roses et bleues.

Ensuite je reprends la laine grise du début et j’effectue quelques rangs qui vont me servir à accrocher des pompons sur le bas du tissage.

La partie tissée est maintenant terminée, je peux donc couper les fils du métier à tisser. Alors attention, ne faites pas comme moi : j’ai tout coupé d’un coup ce qui n’était pas du tout pratique par la suite, il aurait mieux valu couper les fils deux par deux et les nouer au fur et à mesure. Je noue donc les fils du métier à tisser deux par deux afin de bien bloquer la laine du tissage pour ne pas que celui-ci ne glisse, et je coupe le surplus de fil. Je fais ensuite exactement la même chose sur le haut du tissage : je noue les fils du métier à tisser deux par deux pour bloquer le tissage, mais pour les fils du haut, je ne vais pas couper le surplus de fil pour pouvoir accrocher le tissage à un baton une fois qu’il sera terminé. Cette partie n’est pas très fun, c’est assez long mais malheureusement très nécessaire !

J’ai par ailleurs réalisé des pompons gris très longs et des pompons bleus marine plus courts, que je vais maintenant accrocher sur le bas de mon tissage. Pour cela, je passe les fils du haut du pompon dans l’aiguille à laine, et je pique entre les mailles du bas tissage (la dernière bande grise réalisée), afin de passer les fils au dos du tissage pour pouvoir les nouer par la suite. Je commence par installer tous les pompons avant de les nouer pour être bien sûre de leur emplacement : d’abord les pompons gris, puis les pompons bleus marine entre chaque pompon gris, légèrement décalé vers le bas. Ensuite je retourne mon tissage et je noue les fils des pompons.

Ensuite je noue les fils qui dépassent au dos du tissage (il s’agit des changement de couleurs entre gris, rose et bleu).

Enfin, j’accroche les fils du haut du tissage à un bâton de bois. Mon bâton vient d’un cintre en bois cassé, j’avais récupéré la barre du cintre qui était en bon état, mais si vous n’avez pas de bâton de bois sous la main, vous pouvez tout simplement accrocher le tissage à une branche que vous aurez ramassé dans votre jardin ou un parc ou un bois. Pour que les nœuds se voient le moins possible, j’ai fait en sorte de les réaliser à l’arrière du bâton, et non sur le haut.

Enfin pour finir, je prends du fil de coton gris (ma petite bobine de coton vient de chez Action), et je noue un morceau à chaque bout du bâton pour pouvoir ensuite l’accrocher à un crochet au mur.

Et voilà pour ce tissage ! Qu’en pensez-vous, il vous plaît ? Avez-vous aussi déjà réalisé un tissage mural ? Pour ma part j’ai adoré faire ce tissage, et j’espère avoir le temps d’en faire d’autres cet hiver !

Retrouvez également pas à pas ces explications en vidéo sur ma chaîne Youtube :

Egalement pour vous donner plus d’idées, je vous ai préparé une sélection Pinterest par ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *