A Little Market ferme ses portes

Bonjour à tous. Hé non, aujourd’hui pas de « ! » au bonjour car je ne suis pas très enthousiaste à l’idée d’écrire cet article.

Comme tous les créateurs et les clients de A Little Market (ALM), j’ai reçu un mail hier de la part de la Fine Equipe (les employés de ALM) m’informant de la fermeture du site, et donc de l’ensemble des boutiques du site, le 31 août 2017, soit dans 8 semaines, ainsi que l’impossibilité immédiate de mettre en ligne de nouveaux produits.

A la veille des vacances d’été (pour ma part sur les 8 prochaines semaines j’en ai 3 de congés pendant lesquelles je ne pourrai pas m’occuper du Ruban Zébré), cela fait un peu court pour trouver une solution de remplacement. L’ouverture, la configuration d’une boutique, la mise en ligne des produits, le remplissage des fiches produit, tout cela est très chronophage. ALM nous met donc au pied du mur, ce qui nous impose une charge de travail considérable pour rouvrir une boutique en ligne sur un autre marketplace, dans un agenda déjà très chargé pour la plupart d’entre nous.

Pour ma part, je vous ai présenté la collection de l’été, A la plage, la semaine dernière, et je vous ai annoncé des dates de sortie des modèles que je ne pourrai donc pas respecter. Un peu moyen la com, non ?

Pourquoi ?

ALM s’est fait racheter par Etsy en 2014. Jusque là, ce rachat a été complètement transparent pour les créateurs et les clients du site. La Fine Equipe nous explique que Etsy a pris la décision de se concentrer sur la plateforme Etsy, et a donc décidé de fermer les filiales françaises A Little Market et A Little Mercerie.

Étonnamment, depuis le début de l’année, ALM a lancé et aboutit plusieurs projets de développement et d’amélioration du site et de la communauté de créateurs : développement des formations, développement des brigades régionales, optimisation du moteur de recherche du site, refonte du visuel du site, etc etc … Cela me parait aberrant de lancer de tels projets aussi coûteux lorsque l’on sait que le site va fermer définitivement quelques semaines plus tard.

Je soupçonne donc La Fine Equipe de nous mettre au pied du mur, car eux-même ont été mis au pied du même mur.

Aujourd’hui, nous ne savons pas ce que va devenir la Fine Equipe : ont-ils été licenciés ? vont-ils rejoindre Etsy France ? vont-ils ouvrir un nouveau marketplace (oh oui oh oui !) ?

Ma conclusion n’est peut-être pas la bonne, je me voile peut-être la face, mais j’ai été en formation dans les locaux d’ALM, j’ai rencontré La Fine Equipe, j’ai vu la start-up et j’ai du mal à croire autre chose.

Et ensuite ?

La Fine Equipe nous informe qu’ils vont mettre à notre disposition la semaine prochaine un outil nous permettant de basculer notre boutique ALM sur Etsy, simplement et gratuitement. Cet outil permettra la création de la boutique sur Etsy à l’image de celle que nous avions sur ALM, et surtout, il remplira automatiquement les fiches des produits que nous avions en ligne sur ALM.

Pourquoi je n’ai pas envie d’aller sur Etsy

Déjà parce que je les tiens largement pour responsable de ce qui vient de se passer. Prévenir les créateurs à 2 mois de la fermeture du site, sachant que la plupart ne vont pas être disponibles pendant plusieurs semaines à cause des vacances d’été, cela n’est pas correct, pour rester polie.

Ensuite, parce que Etsy, c’est monstrueux. Etsy est une plateforme américaine qui génère un trafic d’environ 200 millions de visiteurs par mois, contre 2.5 millions pour ALM*. Vous me direz super, plus de visiteurs sur le site, c’est plus de visiteurs potentiels sur la boutique ! Certes … mais là où 85% des visiteurs d’ALM étaient français, seuls 3% des visiteurs d’Etsy le sont*. Plus de 60% des visiteurs d’Etsy viennent des Etats-Unis et du Canada, et le reste vient du reste du monde*. A quoi cela me sert-il d’avoir autant de visiteurs qui ne pourront pas acheter sur ma boutique puisque les frais de port seraient équivalents voire supérieurs au prix des articles ? En tant qu’auto-entrepreneur, je ne bénéficie d’aucun tarif sur les colis ; essayez donc d’envoyer un colis à l’étranger, et vous comprendrez pourquoi je ne peux pas me permettre de livrer en dehors de la France.

Pour aller de paire avec l’énorme trafic, le nombre de boutiques sur Etsy est faramineux, bien plus que celui d’ALM. Je n’ai pas pu trouver de chiffre à jour pour les 2 sites, mais d’après mes recherches il y aurait environ 1.7 millions de boutiques sur Etsy** contre 100 000 sur ALM***. Là où les créateurs ALM s’étaient fait une place pendant de nombreuses années, nous devons tout recommencer en partant de 0 dans un environnement bien plus concurrentiel … De quoi décourager …

De plus, le positionnement d’Etsy n’est pas le même que ALM, puisque les articles présentés dans les différentes boutiques ne sont pas forcément faits-main, de nombreuses boutiques proposent de la revente de produits achetés tels quels.

Néanmoins, étant donné le gain de temps que propose La Fine Equipe avec son outil, je me suis tout de même penchée sur la question.

J’ai alors découvert que sur Etsy, la mise en ligne d’un produit était payante et que cette somme devait être renouvelée tous les 4 mois. Ainsi, si un même modèle est décliné en plusieurs couleurs, je dois donc créer autant de fiche produit que de couleur pour que les photos correspondent à l’article, et je dois donc payer autant de mise en ligne que de couleur. Cette somme n’est pas très élevée, environ 0.20€, et la commission prélevée lors de la vente de l’article est moins élevée que sur ALM. Cette méthode ne me convient pas, car la plupart de mes produits sont des modèles uniques. Je pense que cette méthode est rentable dès lors que l’on vend rapidement et lorsque l’on a un stock, ce qui n’est pas mon cas.

Finalement

Après un rapide tour des marketplace disponibles et devant trouver une solution en urgence, je vais me tourner dans un premier temps vers Tictail, une plateforme suédoise mais disponible en français, dont le principe semble plus ou moins équivalent à ALM, à la différence près que le fait-main n’est pas requis : comme pour Etsy, les boutiques peuvent revendre des articles achetés tout faits.

Je vous tiendrai informés de la finalisation de la boutique et de la remise en ligne des articles.

Un grand merci de m’avoir lue jusque là 🙂

 

*Source : Similar Web (site de comparaison et de statistiques sur les sites marchands)

**Source : Etsy

***Source : Wikipedia pour 2014

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *